Maison de l'Urbanisme Famenne-Ardenne
Rue de l'Ancienne Poste 24 6900 - Marloie Tél. 084 45 68 60 - Fax. 084 45 68 61 - info@mufa.be

Conférence de la MUFA 16/06/2010

Le RAVeL en Province du Luxembourg

La conférence du 16 juin dernier sur le RAVeL en province de Luxembourg nous a permis de faire le point sur l’évolution de ce réseau de voies lentes mais aussi de mettre en évidence le projet de mobilité douce dans le pays de Famenne.

Monsieur Trillet, directeur des ponts et chaussées du Luxembourg a présenté la philosophie et la situation actuelle du RAVeL dans la province. S’il n’existe qu’un seul itinéraire (le RAVeL 5), plusieurs sections sont aménagées. Trois pôles pourraient à long terme être reliés entre eux : le pôle de Bastogne, réseau en étoile, où le tronçon Bastogne-Bourcy-Houffalize vient d’être inauguré et dès l’année prochaine prolongé jusque Gouvy, pourrait être relié au réseau Luxembourgeois via Wiltz et Clervaux. Le pôle Sud avec les tronçons autour de Florenville, Herbeumont et Virton où des connexions pourraient se réaliser. Enfin, le pôle de la Famenne où le tronçon Hotton – Marche se termine. L’intérêt serait de pouvoir relier ces 3 pôles entre eux, notamment via le trajet de l’ancien vicinal Marloie-Arlon mais qui a pas mal disparu sous l’effet de la modernisation de la N4. Le lien pourrait également se faire hypothétiquement via Libramont si la ligne 163 entre cette ville et Bastogne était déferrée.

Monsieur Botte, président de l’association des chemins du rail a quant à lui, mis l’accent sur l’intérêt de conserver le patrimoine ferroviaire et le lien avec les anciennes lignes de chemin de fer. L’association fait systématiquement un relevé de tous les éléments à conserver lorsqu’une ligne va être déferrée. Peuvent ainsi continuer à jouer un rôle d’histoire patrimoniale les bornes kilométriques, les anciens aiguillages, barrières, quai,…

Madame Vintens a présenté le projet de réseau de voies lentes dans le pays de Famenne qui a pour objectif de créer une véritable épine dorsalesur le territoire, constituant un complément aux différents réseaux actuels et reliant ainsi : l’ensemble des RAVel’s et autres voies lentes existants au Nord et au Sud des 6 communes, les points stratégiques du territoire, les différentes gares du chemin de fer et les petits villages environnants qui constituent des centres d’intérêts touristiques et culturels.

Cela dans le but d’accroître et de diversifier la mobilité sur le territoire ; de favoriser l’accessibilité des activités et de l’habitat, de développer le rôle du vélo comme mode de déplacement de proximité (noyaux ruraux) et enfin de contribuer au « label » de qualité environnementale de notre région en augmentant de manière significative l’attractivité de la région, en édifiant une image attrayante et en suscitant l’envie de venir parcourir nos chemins.

Articulé autour d’une trame de base que sont les points nœuds, s’appuyant sur le réseau ferroviaire, ce projet vise une desserte fine et la possibilité de points relais pour permettre de combiner les différents modes de transport, promouvoir les déplacements touristiques et utilitaires.

 

 

© 2014 Cyber-web.be